UA-37310234-2
topblog Ivoire blogs

11/03/2015

ETUDIANT(E) TITULAIRE D'UN MASTER 2 EN SCIENCES SOCIALES

Offre d'emploi en Côte D'Ivoire

A lire : Comment postuler aux offres d'emploi sur les blog

Liste des Cabinets à éviter - A lire Avant tout

LE CENTRE SUISSE DE RECHERCHES SCIENTIFIQUES EN COTE D’IVOIRE (CSRS)
recrute 
ETUDIANT(E) TITULAIRE D'UN MASTER 2 EN SCIENCES SOCIALES (SOCIOLOGIE OU ANTHROPOLOGIE DE LA SANTÉ) 

Ref. CSRS/Master Socio-Anthropo/TDR_VRPB-07/2015

Le Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS), dans le cadre de son projet intitulé "Vulnérabilités et résilience au paludisme et aux bilharzioses aux franges Nord et Sud de la bande Sahélienne dans un contexte de changements climatiques (projet TDR_VRPB)", en collaboration avec les universités Félix Houphouët BOIGNY de Cocody (Abidjan) et Alassane OUATTARA de Bouaké en Côte d’Ivoire et la Faculté de Médecine de l’USTM de Nouakchott en Mauritanie, recrute un(e) étudiant(e) titulaire d’un Master 1 (Maitrise) en sciences sociales (sociologie ou anthropologie) ou toute autre formation équivalente pour une position de Master II en Sociologie ou anthropologie de la santé.

Initiateur du recrutement : Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire, Abidjan, Côte d’Ivoire (www.csrs.ch)

Objectif général du Master II : Analyser les interactions entre les acteurs institutionnels de la lutte contre le paludisme et les bilharzioses en Mauritanie dans un contexte de changement climatique.

Site d’étude : Nouakchott et Kaédi (Mauritanie)

Durée: 6 mois (Avril 2015- Septembre 2015)

Inscription : Être inscrit en Master 2 dans une université mauritanienne ou tout autre université,

Conditions requises :

  • Master 1 (Maitrise) en sciences sociales (Sociologie de la santé, anthropologie de la santé, géographie de la santé) ou toute autre formation similaire
  • Bonne connaissance des méthodes qualitatives de collecte de données et d’animation de groupe
  • Bonne connaissance ou connaissances de base en analyse de contenu.
  • Langues de travail : Français. Des connaissances en arabe sont un atout.
  • Etre dynamique et rigoureux (se),
  • Avoir une bonne capacité d’adaptation et un bon esprit d’équipe.
  • Etre proactif et capable de travailler sous pression. 

Les étudiants Mauritaniens et les candidatures féminines sont fortement encouragés. A défaut de tout cela, être disposé à séjourner en Mauritanie pendant au moins deux mois sur les 6 que dure l’étude de Master.

Composition du dossier à soumettre

  • Une pièce justificative d’inscription en Master 2 dans une université 
  • Une lettre de motivation
  • Un Curriculum vitae (maximum 3 pages)
  • Une copie numérique des principaux diplômes (Bac, Licence, MSc/Maitrise)
  • Deux lettres de recommandation (académique ou institutionnelle) avec Noms et contacts des auteurs
  • Une copie numérique du Master 1 / Maitrise 

Les dossiers de devront être déposés au plus tard secretariat@csrs.ci avec copie aux adresses suivantes: le 20 mars 2015 à 17 h au secrétariat de la direction du CSRS situé à Adiopodoumé, KM 17. Route de Dabou, Tél : 03 48 89 57, Tél : 23 472790/91 Fax : 23 451 211 ou à l’adresse électronique suivante:

Brama.kone@csrs.ci  ; ms.chouaibou@gmail.com  ; dahdi5@yahoo.fr  

Résumé de projet

Problématique et objectif général de recherche

La planète fait face aujourd’hui à un processus de changements climatiques caractérisé par une augmentation et une succession d’évènements extrêmes tels que les sécheresses, inondations, ouragans et cyclones. Ces variations affectent le fonctionnement des écosystèmes et peuvent favoriser la recrudescence de certaines pathologies. C’est le cas du paludisme et des bilharzioses, deux affections parasitaires qui sévissent dans divers environnements éco-géographiques y compris les zones arides et semi-arides des franges Nord et Sud de la bande du Sahel. Elles affectent respectivement environ 243 millions et 193 millions de personnes par an dans le monde, majoritairement en Afrique au sud du Sahara.

Les principales questions de recherche sont :

  • Quels sont les déterminants socio-économiques (accès aux soins, à la prévention), environnementaux (distribution et caractéristiques des gites larvaires d’anophèles et des habitats de mollusques et points de contact homme-eau), et socio-sanitaires (accès à l’eau, hygiène et assainissement, autres états morbides) de la vulnérabilité des populations au paludisme et aux bilharzioses ?
  • Quel est l’impact d’une variation intra-annuelle des paramètres météorologiques sur la dynamique et l’intensité de la transmission des deux maladies sur les populations vulnérables?
  • Quels sont les stratégies et outils pertinents de résilience au paludisme et aux bilharzioses prenant en compte les effets actuels et futurs des changements climatiques? 

L’objectif général de ce projet est d’étudier les relations entre variables météorologiques, facteurs socio-économiques, environnementaux et socio-sanitaires de vulnérabilité et la 3

transmission du paludisme et des bilharzioses afin de développer des stratégies et outils adaptées de résilience.

Objectifs spécifiques et activités de recherche

Les principales activités par objectif spécifique sont les suivantes :

  • (ObS 1) Décrire les déterminants socio-économiques, environnementaux et socio-sanitaires de vulnérabilité des populations face au paludisme et aux bilharzioses.
  • Activités : revue documentaire, enquête ménage transversale, enquête parasitologique, enquête environnementale et géographique, enquête socio-anthropologique,
  • (ObS 2) Analyser les relations entre systèmes socio-écologiques et climatiques et la transmission du paludisme et des bilharzioses.
  • Activités : enquête ménage transversale, enquête entomologique, malacologique et parasitologique, enquête environnementale et géographique, collecte et analyse de données cliniques et météorologiques historiques
  • (ObS 3) Développer, de façon participative, des outils et stratégies adaptées de résilience au paludisme et aux bilharzioses prenant en compte les effets actuels et futurs des changements climatiques.

Activités : Analyse du jeu des acteurs de lutte contre les maladies, atelier de restitution des données, identification des outils et stratégies adaptées de résilience, ateliers et autres activités de renforcement de capacités des communautés et autres acteurs.

L’étudiant en Master II sera impliqué au niveau de l’objectif spécifique 3 du projet. Il sera chargé principalement de la collecte et de l’analyse de données socio-anthropologiques liées à la gouvernance, aux jeux d’acteurs et à la résilience institutionnelle face au paludisme et à la schistosomiase en Mauritanie (Nouakchott et Kaédi). Il sera en outre chargé d’analyser les stratégies des institutions et structures de lutte face aux maladies vectorielles et d’examiner les conditions de leur participation à la mise en place de manière participative des stratégies/outils de résilience au paludisme et à la schistosomiase en contexte de changement climatique.

N.B : Seules les personnes dont les dossiers sont retenus seront contactées pour un entretien

Pour signaler une erreur ou un abus, envoyez un mail à Contact

| | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |