UA-37310234-2
topblog Ivoire blogs

16/03/2015

DIRECTEUR DE LA DIRECTION DES ORGANISMES DES CITOYENS ET DE LA DIASPORA (CIDO)

Offre d'emploi en Côte D'Ivoire

A lire : Comment postuler aux offres d'emploi sur les blog

Liste des Cabinets à éviter - A lire Avant tout

UNION AFRICAINE
Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243

Telephone : 011-551 7700
Fax : 011-551 7844
website : www.au.int

VACANCE DE POSTE :

DIRECTEUR DE LA DIRECTION DES ORGANISMES DES CITOYENS ET DE LA DIASPORA (CIDO)

Créée en tant qu’organisation continentale panafricaine unique en son genre, l’Union africaine est chargée de conduire le processus d’intégration rapide et de développement durable de l’Afrique par la promotion de l’unité, de la solidarité, de la cohésion et de la coopération entre les peuples et les Etats africains, ainsi que par l’établissement d’un nouveau partenariat avec les autres régions du monde. Le siège de l’Union africaine est établi à Addis-Abeba, la capitale de l’Ethiopie.

En vue de la réalisation de cet objectif, l’Union africaine entend renforcer sa capacité à s’acquitter de sa mission en procédant, entre autres, à la mise en place d’une nouvelle structure organisationnelle et au recrutement à tous les postes vacants.

La Commission de l’Union africaine invite les citoyens de tous les Etats membres de l’Union à soumettre leurs candidatures au poste de Directeur de la direction des organismes des citoyens et de la Diaspora (CIDO) au Bureau du Président de la Commission.

1. Poste

Titre du poste : Directeur de la direction des organismes des citoyens et de la Diaspora (CIDO)

Grade : D1

Supérieur hiérarchique : S.E. le Président de la Commission de l’Union africaine

Lieu d’affectation : Addis-Abeba (Ethiopie)

2. Fonction

Placé sous la supervision directe du Président, le Directeur de la direction des organismes des citoyens et de la Diaspora (CIDO) est le principal conseiller du Président, du Vice-président, et les Commissaires sur l'intégration de la participation des acteurs non étatiques dans les affaires de la société civile de l'Union.

Le Directeur est membre de l’instance suprême de direction, en sa qualité de partenaire stratégique institutionnel, conseiller en politique et partisan de la gestion pour le changement et de l'amélioration des performances. Le Directeur participe également à des réunions des organes politiques de la Commission et autres instances dirigeantes comme l'exige. Le mandat de la direction est à gérer et coordonner l'engagement avec l'ensemble de la société civile africaine et d'établir un "axé sur les personnes" communauté africaine fondée sur la participation populaire et le partenariat avec tous  les secteurs de la société civile, en particulier, les jeunes, les femmes et les secteurs privés afin de renforcer la solidarité et la cohésion entre les peuples africains et de servir de véhicule pour atteindre cet objectif. En conséquence, il sollicite et localise la société civile, des activités de la Diaspora et des préoccupations dans les cadres de politique plus élargies l’Union, galvanise leur développement et soutien les activités de l'UA, les intègre dans les programmes de la politique et les efforts de plaidoyer ainsi les associe à des processus décisionnels. La direction est considérée comme partie intégrante du processus décisionnel de la politique de l’Union africaine et son engagement envers la participation concrète des groupes de la société civile et de la Diaspora. Le rôle crucial du CIDO est donc plaidoyer, coordonner, harmoniser et surveiller le processus de mise en œuvre de la vision intégrée de l'Union africaine pour l'Afrique avec l'engagement d'aborder les défis de l'intégration de la société civile et les possibilités.

3. Responsabilités et fonctions principales

Sous la supervision directe de S.E. le Président, les responsabilités et les devoirs du titulaire comprend ce qui suit :

  • Coordonner le Secrétariat d’ECOSOCC afin de faciliter son rôle de vecteur d’intégration et du développement socio-économique, ainsi qu’en tant d’une plate-forme d'influence directe des institutions et des processus de décision de l’Union africaine.
  • L'intégration effective de la participation de la société civile dans l'Union africaine ;
  • Renforcement de la capacité opérationnelle de l'Union africaine pour accueillir et soutenir la participation de la société civile dans les affaires de l'Union africaine ;
  • Fournir un environnement favorable aux organisations de la société civile et ses réseaux pour soutenir le processus d'intégration en Afrique ;
  • prévoir un renforcement du rôle de la participation effective de la Diaspora africaine dans les affaires de l'Organisation continentale ;
  • promouvoir les relations avec la Diaspora africaine afin d'assurer leurs processus de contribution positive et leurs soutient au développement national dans les États membres et la réalisation des objectifs de l’Union africaine plus élargies ;
  • Agir comme point focal, élaborer des plans et soutenir les activités liées à la société civile et la participation de la Diaspora dans les activités de l'Union africaine ;
  • Rechercher et développer la coopération avec différentes organisations et institutions en Afrique et à l'extérieur à l'appui de ces objectifs ;
  • Initier et participer aux activités de lever des fonds extrabudgétaires à cette fin ;
  • Améliorer les processus de participation populaire au développement et à approfondir la démocratie et les processus de bonne gouvernance en Afrique ;
  • Offrir un cadre de développement politique qui permettrait une interface productive parmi tous les secteurs de la communauté africaine et l'élaboration et la promotion des valeurs et des objectifs commune;

4. Compétences requises :

Compétences professionnelles et capacités de gestion

Leadership

  • Se sert de ses solides compétences en gestion et supervision pour atteindre les objectifs prescrits ;
  • Délègue judicieusement ses pouvoirs et en assure le suivi jusqu’à l’obtention des résultats ;
  • Fait preuve de tact et de bon sens politique lors de négociations ;
  • Prend des décisions bien informées et les communique efficacement ;
  • Fait preuve de souplesse et de volonté de collaborer avec d'autres pour obtenir des résultats ;
  • Se sert de ses solides compétences en matière d'analyse et de résolution de problèmes.

Respect de la diversité

  • Travaille efficacement avec des personnes de divers horizons ;
  • Traite tout le monde avec dignité et respect. Respecte l’égalité entre les hommes et les femmes ;
  • Fait preuve de respect et de compréhension devant des points de vue différents et le démontre dans la prise de décisions ;
  • Remet en question ses propres préjugés et comportements pour éviter des réactions stéréotypées et ne fait aucune discrimination contre une personne ou un groupe ;
  • Crée un environnement où le respect de la diversité est ancré dans les comportements, les systèmes et les processus.

Collaboration

  • Collaborer efficacement avec les parties prenantes de haut niveau telles que la Commission et la haute direction. Être capable de persuader, guider et conseiller les parties prenantes de haut niveau ;
  • Etre capable de collaboration efficace avec les parties prenantes et les partenaires ;
  • Diriger les discussions et les négociations au nom de la Commission sur les questions de ressources humaines ;
  • Créer un environnement qui encourage le partage du savoir et la collaboration.

Vision et pensée stratégique

  • Identifie les principales questions stratégiques, les possibilités et les risques ;
  • Démontre clairement les liens entre la stratégie de l’Organisation et les
  • objectifs de la Direction ;
  • Définit/identifie et communique l’orientation générale et contraignante de
  • l’Organisation ;
  • Identifie les besoins des clients et les solutions appropriées ;
  • Etablit et entretient les partenariats productifs.

Communication

  • Communique verbalement grâce à de solides compétences interpersonnelles ;
  • Exprime des idées et formule des plans au moyen de présentations écrites et orales claires et efficaces ;
  • Rédige des rapports/documents d’orientation détaillés et examine/revoit le travail des autres ;
  • Prépare les analyses et justifications pour guider les principales décisions financières et administratives ;
  • Négocie efficacement.

Travail d’équipe

  • Dirige et obtient l’assistance et la coopération des autres lors d’un travail d’équipe ;
  • Etablit la confiance par l’intégrité, la transparence et la création d’un environnement ouvert et positif ;
  • Encourage le travail d’équipe dans l’harmonie et le souci de l’efficacité dans un environnement multiculturel, multiethnique, en faisant preuve de sensibilité et de respect de la diversité.

Gestion de la diversité

  • Travaille et établit des relations efficaces à travers les frontières de l’Organisation dans un cadre diversifié multinational et multiculturel.

Suivre les progrès de la technologie

  • S’informer de la technologie disponible et en comprendre la pertinence par rapport au travail de l’Organisation ;
  • Faire activement des recherches, identifier et utiliser la technologie appropriée pour améliorer la réalisation du programme.

Gestion de la performance

  • Délègue ses pouvoirs de décision et ses responsabilités ;
  • Définit clairement les rôles et les responsabilités du personnel ;
  • Suit les progrès accomplis par rapport aux repères établis ;
  • Discute des performances, fournit un feed-back et évalue les performances dans un esprit de justice et d’équité.

5. Qualifications pédagogiques

Les candidats doivent avoir au moins une maîtrise en Sciences politiques, Sciences sociales, Education, Droit, Sociologie, Anthropologie, Master en ingénieries ou en Sciences avec appréhension pertinente et expérience dans le domaine de l'intégration sociale, la diplomatie et les négociations internationales peut aussi être considérer.

Expérience dans les secteurs thématiques de CIDO sera un atout supplémentaire.

6. Expérience professionnelle :

Les candidats doivent avoir au moins 15 ans d'expérience de travail progressivement pertinente dans le domaine de la participation de la société civile, diaspora, genre, intégration, éducation, négociation internationale et renforcement des capacités, dont au moins 10 ans à des postes de direction. Expérience dans un environnement de travail International est obligatoire.

7. Autres connaissances et aptitudes :

  • Leadership d'intégration
  • Expertise sur des questions sociales, politiques et économiques
  • Excellentes aptitudes en matière de rédaction et d’établissement de rapports ;
  • Bonnes aptitudes en communication, négociation et rapports de compétences avec les intervenants internes et externes
  • Bonnes aptitudes en planification et organisation.
  • Excellentes aptitudes en négociation
  • Éthique professionnelle élevée
  • Bonne expérience en informatique.

8. Langues :

Maîtrise d’une des langues de travail de l’Union africaine (Anglais, Arabe, Français et Portugais) est obligatoire. Connaissance de l'une ou toutes les autres langues de travail serait un atout supplémentaire.

9. Termes et conditions :

La nomination à ce poste est faite sur la base d’un contrat d’une durée de trois (3) ans, dont les douze premiers mois sont considérés comme une période probatoire. Par la suite, le contrat est reconduit pour une période de deux ans, renouvelable, sous réserve de résultats et des performances satisfaisants.

10. Egalité de chances :

La Commission de l’Union africaine est un employeur qui donne l’égalité de chances aux hommes et aux femmes, et les femmes qualifiées sont vivement encouragées à soumettre leurs candidatures.

11. Rémunération :

Le salaire de base indicatif est de 70.139.00 $EU par an (D1 Echelon 1). A ce salaire de base s’ajoutent d’autres émoluments tels que l’indemnité de poste (46% du salaire de base), l’indemnité de logement (16.819,20 $EU par an), l’indemnité pour frais d’études (75% et autres dépenses de frais d’études pour chaque enfant à charge jusqu’à un maximum de 7.800 dollars EU et par an), etc., conformément aux règlements régissant les fonctionnaires internationaux de la Commission.

12. Les pays les moins représentés

Les candidats des pays les moins représentés suivants sont encouragés à soumettre leur candidature: Érythrée, République centrafricaine, Cap-Vert, Comores, République Démocratique du Congo (RDC), Djiboutie, Guinée équatoriale, Libéria, Mauritanie, Namibie, République arabe sahraouie démocratique, Sao Tome et Principe, Seychelles et Somalie.

13. Dossiers de candidature

Les dossiers de candidature doivent être soumises à travers le site de recrutement électronique (e-recrutement) de la Commission http://www.aucareers.org au plus tard, le 5 avril 2015.

Direction de l’Administration et de la mise en valeur des ressources humaines
Commission de l’Union africaine
P.O. Box 3243, Addis-Abeba (Ethiopie)
Fax: 00251-11-5525840/5510430

E-mail : au-recruits@africa-union.org

Pour signaler une erreur ou un abus, envoyez un mail à Contact

| | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |